23 Mar 2009

Ils en savent un peu plus…

Category: saison 2008-2009Charlène - 23/03/2009 12h13

Instructive, cette régate du SN Nancy… Premier test de la saison sur 2000 m, elle a permis aux régionaux de se jauger avant les inter-zones, prévus dans quinze jours. en bateaux longs, on a lancé des équipages qui pourront être réajustés.

            Cette fois, on est dans le vif du sujet. Si la tête de rivière touloise, le 8 mars, avait fait office de test de forme, la régate du SN Nancy a permis à chacun de se situer sur la distance officielle de 2000 m. Pas inutile, à quinze jours des championnats de zone des Vieilles Forges, où seront distribués les tickets pour les championnats de France de Cazaubon, programmés mi-avril.

            On a donc ouvert l’œil, et le bon hier sur le site de Pont-Saint-Vincent, qui accueille traditionnellement la régate nancéenne. Où les deux meilleurs clubs de l’Hexagone (Reims et Verdun) s’étaient donnés rendez-vous, en compagnie de deux pensionnaires de première division (Nancy et Metz), sans oublier quelques sérieux clients lorrains (Toul, Gérardmer, Pont-à-Mousson) ou venus en voisins (Charleville, Mulhouse…).

Avec un tel casting, et, malgré l’absence de quelques internationaux retenus en stage fédéral, les courses ont donc accouché de quelques belles empoignades.

            Du côté des skiffs féminins, Coralie Simon n’a toutefois pas vraiment tremblé. Sans surprise, la Mussipontaine a pris le meilleur sur Pauline Charles, la Lavalloise du pôle France de Nancy. Au-delà de la place, la championne de France PL appréciait cette sortie de 2 km. " Physiquement, c’était un peu dur car il s’agissait du premier 2000 de la saison, mais ça fait du bien de reprendre", glissait l’internationale, pas mécontente de s’étalonner sur la distance. "L’an dernier en raison des stages fédéraux, je n’avais fait aucun 2000 m avant les France. Cette fois, avec celui-ci et les Vieilles Forges, ma préparation pour le National n’en sera que meilleure."

            Même constat pour le pair-oar des juniores verdunoises Mathilde Laurent et Roxane Pierson. Même qualifiées pour Cazaubon, les Meusiennes ne boudaient pas leur succès signé devant le deux de pointe géromois. "On a eu quelques soucis de direction en raison d’un pépin technique sur le bateau", notait Roxane, "malgré tout on est restées assez sereines. Ici, on a ramé sans se poser de questions, on affinera les réglages dans quinze jours…"

Leur coéquipier Jordan Lequy, vainqueur en skiff seniors, a également contribué à la belle copie rendue par l’ensemble verdunois. "Si Éléna Kieffer est encore un peu juste (NDLR : 7ème en skiff), notre pair-oar juniors emmenés par Nicolas Briand revient bien dans la course, et on a sorti des prestations intéressantes chez les cadets également", détaillait l’entraîneur meusien Yannick Schulte.

            Son homologue toulois Didier Petitjean pouvait lui aussi dresser un bilan relativement encourageant. Avec les succès en skiff du junior Mathieu Lissoir, de la cadette Julie Mathiot et du senior PL Jonathan Michler pour la première fois devant le Verdunois Lucas Dehove, l’US Toul n’a en effet pas laissé sa part au chien. "Je n’oublie pas non plus les frères Masson", précisait le coach toulois, "qui revient bien dans l’optique des championnats de zone, et les progrès de Caroline Loris par exemple. Les minimes laissent aussi entrevoir de belles choses, après un hiver très rude où ils n’ont pas beaucoup ramé…"

            Des jeunes qui auront d’ailleurs peut-être tapé dans l’œil d’Olivier Pons, responsable de l’opération "Jeunes Talents" à la fédération, et venu sur les bords de la Moselle en observateur avisé.

Plus de doute, les dés sont bel et bien lancés. Pour tout le monde.

Paru dans l’Est Républicain Sports du 23 mars 2009

Laisser une réponse

*