05 Juin 2008

Coupe du Monde : Pour la lutte finale

Category: saison 2007-2008admin - 05/06/2008 21h48

Bonne sortie ce 1er week end de juin pour les Verdunois Rondeau, Chardin et Cadot. Ils seront tous en piste pour les finales.

    Ils étaient attendus au tournant, ils n’ont pas manqué le rendez-vous… Après une excellente sortie en série la veille, les hommes du pôle de Nancy, qui composent le quatre de pointe français, ont confirmé leur bonne forme en décrochant leur ticket pour l’explication finale.

    Deuxième de sa demi-finale à 19" des USA, le quartet Desprès-Rondeau-Chardin-Mortelette a l’air d’apprécier le climat suisse. A tel point que selon Jean-Raymond Peltier, la coque bleue peut légitimement lorgner sur le podium. «Après l’étape manquée de Munich, ils ont vraiment bien réagi, et même si les Anglais sont un peu diminués puisqu’il leur manque deux titulaires, les Français ont prouvé qu’ils étaient revenus à leur meilleur niveau. Ils pourraient bien faire un gros truc en finale… ».

    Le Mussipontain, responsable du secteur couple, croit également aux chances de Laurent Cadot. Le Verdunois, dans le deux de pointe avec Erwan Péron, a pourtant fichu une belle frousse à ses supporters en demi-finale. Pointant, encore à la 5e place aux 1.500m, la doublette est allée arracher au forceps sa place en finale.

« Les voir en retrait à 500 m de ‘la ligne, a surpris tout le monde. Mais ils ont fait un enlevage phénoménal, et sont revenus au mental», poursuit Jean-Raymond Peltier. «Je reste confiant en ce qui concerne’ leur finale. Avec Laurent, sur une course, tout est possible…».


    En finale, Jean-Baptiste Macquet et Stéphanie Dechand, pensionnaires du pôle nancéien, y seront également. Enfin, dans le clan mussipontain, on sourit plus ou moins. Pierre-Jean Peltier n’a pu faire mieux que quatrième de la finale C du skiff, alors que Julien Pierson, dernier du repêchage avec le huit bleu, n’aura pas droit à la finale A.

    Leur coéquipière Coralie Simon, en revanche, a bouclé son escapade helvète sur une bonne note. Embarquée en deux de couple PL avec Eugénie’ Vince, la Lorraine a survolé la finale C, du premier au dernier coup de pelle. « Elles sont là pour engranger de l’expérience, et une telle perle, est forcément encourageante », glisse Jean-Raymond Peltier, « D’autant qu’elles finissent devant trois bateaux qualifiés pour les Jeux… » En parlant de Jeux, les finales d’aujourd’hui devraient permettre à bon nombre de ténors de se jauger avant le grand rendez-vous chinois. Il va y avoir des remous sur les eaux du Rotsee…

article : S.C pour Est-Républicain
photo : Zofka

Laisser une réponse

*