30 Sep 2008

Benjamin RONDEAU champion d’europe

Category: saison 2007-2008admin - 30/09/2008 11h32

Le huit et le deux de couple homme en OR. A l’issue de courses très bien maîtrisées, deux bateaux français sont sacrés champions d’Europe sur les eaux du bassin olympique d’Athènes.

Le huit masculin formé de 3 rameurs médaillés aux Jeux Olympiques de Pékin , Dorian MORTELETTE, Benjamin RONDEAU, Pierre Jean PELTIER, auxquels étaient venus s’adjoindre Adrien HARDY et Jean Baptiste MACQUET a brillamment relevé le défi face au huit Polonais finaliste olympique et au huit russe finaliste au dernier mondial.
Après un départ prudent mais qui les plaçait dans le trio de tête, les français surent se dégager à la mi course pour ne plus être rejoints jusqu’à l’arrivée. Une belle course qui permet à la France de renouer avec un succès dans cette discipline, ce qui n’était pas arrivé depuis 1931 !

 


Ici debut, notre Verdunois, Benjamin RONDEAU, futur marié (4 octobre 2008) – photo Zofka

Le deux de couple masculin, Julien BAHAIN et Julien DESPRES, tous les deux médaillés à Pékin dans des bateaux différents, a su quant à lui, attendre sagement la fin de la course avant de placer une accélération qui le propulsait devant les Estoniens à 250 mètres de la ligne d’arrivée, qu’il franchissait en tête avec la maîtrise de vieux briscards.

 


Podium du deux de couple homme (au centre, Julien DESPRES,Julien BAHAIN)  – Photo Zofka

Une très belle troisième place est venue compléter le tableau des médailles françaises. Elle a été gagnée par le deux sans barreur homme composé de Laurent CADOT et de Jean David BERNARD, nouvellement associés, qui viennent conquérir une belle médaille de bronze après une course pleine de rebondissements.

 


 le deux sans barreur français, avec notre verdunois Laurent CADOT (à droite)

Deux autres bateaux français viennent échouer à quelques centimètres du podium. Il s’agit des deux bateaux poids légers : le deux de couple et le quatre sans barreur qui font quatrièmes dans leur course respective.

Retrouvez les résultats complets sur le site de la FISA

Laisser une réponse

*