17 Avr 2007

Cadot en bateau bleu

Category: saison 2006-2007admin - 17/04/2007 12h33

Après son titre de champion de France le verdunois Laurent Cadot attend la liste des sélectionnés en équipe de France.

« Une fausse pelle dans les derniers mètres nous avait coûté la victoire en 2006 ». Laurent Cadot s’en souvient encore, et le titre décroché dimanche en deux sans barreur sonne comme une revanche pour le verdunois.

Non pas sur Germain Chardin et Benjamin Rondeau, ses copains de club au CN Verdun, mais sur le sort : « On voulait prouver qu’on était bien là, que l’an passé, on pouvait aussi décrocher l’or ». Devant une telle volonté, Rondeau et Chardin ont dû se contenter de la seconde place. Déçu certes de n’avoir pu conserver l’or, le duo entièrement meusien devait toutefois se rendre à l’évidence, les meilleurs ont gagné dimanche sur le lac d’Uby à Cazaubon : « Les entraîneurs ont reconnu que la finale a été d’un très bon niveau, et les chronos le prouvent d’ailleurs (6’30’’ pour Cadot-Peron, 6’32’’ pour Chardin-Rondeau). Avec Erwan (Peron), on avait décidé d’attaquer très fort. D’habitude, on démarre lentement, mais dimanche, on avait une longueur et demi d’avance au bout de 500 mètres de course, et à chaque fois que Benjamin et Germain tentaient de revenir, on en remettait un coup. Je crois que notre tactique les a peut-être surpris. Je pensais qu’ils allaient nous bousculer plus qu’il ne l’ont fait ».

 

Le quatre sans barreur ?

Et depuis la berge, Yannick Schulte, l’entraîneur de Verdun, a pu apprécier le travail de Cadot et Peron : « Ils ne sont jamais descendus en dessous de 39 de cadence. C’était impressionnant, du haut niveau. Et le bateau Rondeau-Chardin a été bon aussi, ce qui a donné une très belle finale ».

 Seconds l’an passé, Desprès (Bergerac) et Mortelette (Marignane) doivent se contenter de la troisième place.

Au-delà du titre qui reste à moitié verdunois, Laurent Cadot est allé chercher son billet pour occuper un bateau tricolore à la coupe du monde dont le premier des trois actes se jouera à Linz (Autriche) du 1er au 3 juin : « On ne sait pas encore ce qu’on décidé les instances fédérales, mais des bruits de berge arrivent à) nos oreilles, on pourrait avec Erwan être lancé en deux sans barreur », avance Laurent Cadot.. « Une autre possibilité est évoquée aussi, on pourrait être associé à Benjamin et Germain en quatre sans barreur. On devrait être fixé bientôt ».

 Un stage en équipe de France est déjà prévu début mai. Ensuite, Linz début juin, Amsterdam (du 22 au 24 juin) et Lucerne (du13 au 15 juillet) pour les deux autres manches de coupe du monde. Suivront les championnats du monde à Munich du 26 août au 2 septembre.

 Autant d’occasions pour Laurent Cadot et ses partenaires verdunois de gagner leurs places pour les jeux de Péquin !

 Objectif à portée de pelles des meusiens qui ont fait forte impression dimanche.

Comments are closed.